vendredi, juillet 28, 2017

Un christianisme de combat

Jacques Hamel, un christianisme de combat ?

J'en ai marre de tous ces gnan-gnans sans couilles qui, pour justifier leur lâcheté morale, intellectuelle et physique, transforme le christianisme en masochisme.

Je connais aussi les prétentions des imbéciles : le masochisme serait dans la nature du christianisme. Quelle étrange nature qui se serait dissimulé pendant les deux mille ans où le christianisme a conquis le monde et se révélerait juste depuis quarante ans. On se fout de nous.

Aucun commentaire: