lundi, juillet 24, 2017

Quelquefois, même en tapant très fort sur la tête, ça ne rentre pas

Les enjeux d’une chute de popularité

Encore un article de Jacques Sapir sur l'union des souverainistes de gauche et de droite.

Il devrait arrêter de jouer avec ses cornues et de se tripoter le schmilblick et il s'apercevrait que cette idée n'a aucune substance.

Moi aussi, j'ai joué avec cette idée. Jusqu'à ce que je m'aperçoive que ce n'était qu'un plan sur la comète sans aucune base solide, ni humaine, ni historique, ni doctrinale.

Ce qui marcherait, c'est une union des droites ou, plutôt, une extension de la droite souverainiste, qui unisse populo et bourgeois (au moins une fraction). Façon Sarkozy 2007.

Mais, comme Sapir est un bolchévique, il ne veut pas envisager cette solution, pourtant la seule viable.






Aucun commentaire: