vendredi, mai 12, 2017

Que faire face à la vague médiatique macroniste ?

Que faire face à la vague médiatique macroniste ?

C’est très simple : rien … pour l’instant.

Il ne sert à rien de s’opposer aux vagues médiatiques. L’opposition est même contre-productive, elle les renforce. Vous pouvez, si cela vous amuse, les accompagner en les détournant, du genre « Macron est super-maxi-génial, je suis entièrement d’accord avec toi. J’en rêve même la nuit. J’ ai juste un petit doute sur … ». Le mieux est cependant de vous reposer et de prendre des forces.

En revanche, quand elles commencent à redescendre (elles ne durent jamais très longtemps), il faut taper dessus comme un sourd.

Ce matin, j’apprends que ma station-service, qui n’est pourtant pas dans un quartier pauvre, est en prépaiement parce qu’il y a eu trop de gens qui sont partis sans payer. Ces petits coups d’épingle de la réalité vont dégonfler la baudruche macroniste bien plus vite que tous les discours.

Macron (ou un de ses clones) sera peut-être réélu en 2022 (s’il y a une certitude dans la vie, à part que la mort est au bout du chemin et que les impôts augmentent sans cesse, c’est que la droite française est la plus bête du monde).

Mais, sauf s'il se révèle exceptionnel (après tout, il est surprenant), Emmanuel Macron aura dans six mois la popularité de François Hollande.

Macron est le banco de la politique suivie depuis trente ans : pour la première fois, la classe dominante, qui jouait habilement la fausse alternance droite-gauche, a mis tous ses œufs dans le même panier. Si Macron perd, c’est elle qui perd. C’est pourquoi la puissance apparente de Macron cache une grande faiblesse. Y aura-t-il une opposition pour exploiter cette faiblesse ou, au contraire, l’opposition jouera-t-elle les idiots utiles du macronisme ? C’est toute la question de l’union des droites et je ne suis pas très optimiste (voir supra ce que je pense de la droite française).

DE QUOI L’ÉLECTION D’EMMANUEL MACRON EST-ELLE LE FRUIT ?

Aucun commentaire: