dimanche, février 12, 2017

Philippe Bénéton : « Le monde occidental ne sait plus qui il est »

Philippe Bénéton : « Le monde occidental ne sait plus qui il est »

Je suis en train de lire le livre de Philippe Bénéton.

Je ne sais pas si je vous en ferai une recension, l'article me semble un bon résumé.

************
Qui es-tu ? À cette question, un homme d'autrefois n'avait guère de peine à répondre:  je suis François M, fils de Jacques M et de Suzanne D, époux de Jeanne D, père de deux enfants, natif de Normandie, citoyen français, de religion catholique (ou protestante, ou juive)… 

Mais que doit répondre un homme d'aujourd'hui s'il se conforme à l'esprit du temps ? Qui je suis, mais je suis Moi, un être qui se fait tout seul et ne doit rien à personne... Mais quel est ce Moi insaisissable ? Où s'accrocher quand les rôles traditionnels (de fils, de père, de mari...) ont perdu leur force ? À quoi se dévouer, se donner quand tout se vaut ? Qu'est-ce qui mérite d'être respecté quand la grossièreté et la vulgarité dégoulinent sur les écrans ? Que faut-il opposer aux fanatiques de l'Islam qui dénoncent cet Occident qui n'est que débauche et faiblesse, qui exhibe des corps en rut et ne voit rien qui mérite de risquer sa vie ?
************

Bénéton a cette phrase terrible sur ses étudiants : « Ils ont deux caractéristiques : ils ne savent pas et ils ne savent pas qu'ils ne savent pas. »

C'est facile à comprendre quand on connaît la « philosophie » relativiste de l'EN : « Il n'y a pas de savoir, il n'y a que des opinions ». Comme tout le monde a une opinion, tout le monde croit savoir. Et comme l'opinion n'est pas le savoir, personne ne sait rien.

Bien sûr quand on a des parents qui ont le bagage financier ou social, on peut éviter ce funeste malentendu, mais alors on ne veut pas à l'université parmi les élèves de M. Bénéton.

Addendum : je viens de trouver la recension de Zemmour : « Le charme d'un professeur en cravate ».







Aucun commentaire: