dimanche, février 12, 2017

Fangio au Nurburgring en 1957




Le commentaire est d'époque, pour la radio.

Le foot ou la F1 à la radio, c'est mieux qu'à la télé.

Pour bien comprendre, il faut savoir que Fangio a simulé des problèmes de moteur dans la ligne droite pour le directeur de Ferrari incite ses pilotes à ralentir (le tour du Ring durait plus de dix minutes).

On rappelle Nuvolari :

Grand Prix d'Allemagne 1935 : la plus grande course automobile de tous les temps ?







Aucun commentaire: